Démence sénile : comment la gérer ?

Démence sénile.

La démence sénile est la détérioration mentale (perte des capacités intellectuelles) associée à la vieillesse ou à ses caractéristiques. Deux grands types de démence sénile sont identifiés : ceux dus à une « atrophie » généralisée (démence de type Alzheimer) et ceux dus à des problèmes vasculaires (principalement, les accidents vasculaires cérébraux). Le terme « démence sénile » est souvent utilisé pour désigner la maladie d’Alzheimer.

L’un des principaux défis de la prise en charge d’un proche atteint de démence sénile est de faire face aux changements de comportement et de personnalité troublants qui surviennent souvent. L’agressivité, les hallucinations, l’errance ou les difficultés d’alimentation ou de sommeil peuvent être bouleversantes et rendre votre rôle d’aidant encore plus difficile. Quels que soient les problèmes auxquels vous êtes confronté, il est important de se rappeler que la personne atteinte de démence n’est pas délibérément difficile. Souvent, les problèmes de comportement de votre proche sont aggravés par son environnement, son incapacité à gérer le stress ou ses tentatives de communication frustrées.

Comment gérer une personne atteinte de démence sénile ?

Créez un environnement calme et apaisant

L’environnement et l’atmosphère que vous créez pendant que vous prodiguez des soins peuvent jouer un rôle important pour aider un proche atteint de démence sénile à se sentir calme et en sécurité. Modifier l’environnement pour réduire les facteurs de stress potentiels qui peuvent créer de l’agitation et de la désorientation. Il s’agit notamment des bruits forts ou non identifiables, des éclairages sombres, des miroirs ou autres surfaces réfléchissantes, des couleurs vives et des papiers peints à motifs.

Lorsque les choses se compliquent, distrayez et redirigez

Si votre proche est bouleversé ou agité, essayez de changer de sujet ou d’environnement. Par exemple, demandez-lui de l’aide ou suggérez-lui d’aller faire une promenade. Il est important d’établir un lien avec la personne sur le plan sentimental, avant de la rediriger.

Répondez avec affection et réconfort

Les personnes atteintes de démence sénile se sentent souvent confuses, anxieuses et peu sûres d’elles. De plus, elles sont souvent confuses face à la réalité et peuvent se souvenir de choses qui ne se sont jamais vraiment produites. Évitez d’essayer de les convaincre qu’elles ont tort. Restez concentré sur les sentiments qu’elles manifestent (qui sont réels) et répondez par des expressions verbales et physiques de réconfort et de soutien. Parfois, le fait de se tenir la main, de se toucher, de s’étreindre et de se féliciter amènera la personne à réagir lorsque tout le reste aura échoué.

Décomposez les activités en une série d’étapes

Cela rend de nombreuses tâches beaucoup plus faciles à gérer. Vous pouvez encourager votre proche à faire ce qu’il peut, lui rappeler gentiment les étapes qu’il a tendance à oublier et l’aider à franchir les étapes qu’il n’est plus capable d’accomplir seul. L’utilisation de repères visuels, comme lui montrer avec la main où placer l’assiette, peut être très utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *